De nombreuses personnes rencontrent le même problème : « Quand je parle anglais, j’ai l’impression de traduire dans ma tête. Cela me ralentit. Je ne suis pas spontané. J’écoute et le temps que je traduise pour comprendre, la conversation continue et je suis perdu.

Essayons de voir comment arrêter de traduire dans votre tête, afin que vous puissiez devenir plus fluide plus rapidement.

Pourquoi traduisez-vous dans votre tête ?

Voici une explication rapide : votre langue maternelle n’est pas l’anglais.

Donc, dans votre cerveau, il y a 2 (ou plus) langues. Considérez ces langues comme des muscles. Disons que votre langue maternelle est le français. Vous exercez votre muscle français dans votre cerveau depuis des décennies. C’est donc beaucoup plus fort.

Mais vous n’exercez votre muscle anglais que depuis quelques années, et probablement pas systématiquement.

Un voyage aux USA ici, quelques réunions en anglais là-bas, peut-être des mails en anglais quelques fois par jour. Ainsi, le muscle anglais dans votre cerveau est mou.

Votre muscle anglais est beaucoup moins entraîné que votre muscle français. Vous devez donc commencer à travailler votre muscle anglais. Immergez-vous dans l’anglais

Pour arrêter de traduire dans votre tête, vous devez vous éloigner de votre langue maternelle pour comprendre et parler l’anglais. Cela signifie, rentrer en immersion.

Pas forcément besoin d’un mois pour aller vivre dans un pays anglophone. Ce n’est pas toujours faisable. Mais vous pouvez créer votre propre immersion. Voici comment.

Tout d’abord, commencez à utiliser un dictionnaire uniquement en anglais lorsque vous avez besoin de trouver la définition d’un mot anglais. Peut-être qu’aujourd’hui, vous utilisez Google Translate ou WordReference pour trouver des traductions.

Arrêtons ça ! Voici un nouvel outil pour vous : le Merriam Webster Learner’s Dictionary. C’est un dictionnaire anglais-anglais en ligne.

De cette façon, lorsque vous entendez ou voyez un nouveau mot en anglais, vous pouvez le rechercher dans le dictionnaire unilingue. Vous apprenez à décrire un mot en anglais, à réfléchir à un nouveau mot en anglais et vous vous familiarisez davantage avec l’anglais en lisant la description.

Voilà un petit exercice pour votre muscle anglais !

Commencez à penser en anglais

Et si vous voulez pratiquer l’anglais mais que vous n’avez personne avec qui pratiquer ? Commencez par penser en anglais pour vous-même.

J’entends maintenant vos hésitations : « Ouais, mais personne n’est là pour me corriger » !

C’est ok, honnêtement. Vous n’êtes pas obligé d’utiliser une grammaire parfaite à 100 % du temps.
Si vous le faisiez, cela ne semblerait pas très naturel, en fait. Nous, locuteurs natifs, gâchons tellement notre propre langue !

Il vaut mieux s’entraîner en anglais en pensant en anglais et en faisant des erreurs que de ne pas penser en anglais parce que vous vous inquiétez des erreurs.

Vous pouvez aussi jouer à des jeux de lettres en Anglais. Trouvez par exemple des mots fléchés Anglais et résolvez les. Cela vous obligera à avoir une réflexion en Anglais et à y penser dans votre tête.

Se corriger

Pendant que vous pensez en anglais, si vous n’êtes pas sûr à 100% de la langue que vous utilisez, notez-le quelque part et vérifiez plus tard. Vous pouvez utiliser un petit cahier de langue. Ou notez-le sur votre smartphone, envoyez-vous un e-mail, quel que soit le système que vous utilisez pour vous rappeler des choses à faire.

Notez les questions que vous vous posez sur l’anglais. Écrivez littéralement « Quel est le mot pour « une trousse » ? Et puis cherchez le mot plus tard quand vous aurez le temps.

Cela fonctionne également bien lorsque vous regardez des films, des séries télévisées ou que vous lisez. N’essayez pas de noter chaque nouveau mot, car cela enlèvera du plaisir.

Mais si vous entendez ou lisez le même mot plusieurs fois et que vous ne savez pas ce que c’est, prenez simplement 30 secondes pour le noter quelque part et cherchez la définition plus tard, de préférence avec votre dictionnaire en ligne monolingue.

Entraînez-vous à parler en anglais

L’étape suivante consiste à parler en anglais pour s’exercer… à parler. Oui, parle à toi-même. À voix haute. De préférence quand vous êtes seul, mais vous pouvez le faire autour d’autres personnes. Ils pourraient penser que vous êtes fou, mais bon, au moins vous faites quelque chose.

N’ayez pas peur de vous parler. Décrivez les choses qui vous entourent, jouez des petits scénarios dans votre tête, posez-vous des questions dans votre tête. Quand j’apprends une langue, c’est ma technique préférée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :